Le Syndrome E & Gataca

« Le film commença. »

Thilliez

Résumé du Syndrome E :

Un film mystérieux et malsain qu i rendaveugle… Cinq cadavres retrouvés atrocement mutilés… Deux pistes pour une seule et même affaire qui va réunir Henebelle et Sharko.

Article commun sur deux livres que j’ai beaucoup aimé, Le Syndrome E et la suite, Gataca, de Franck Thilliez. J’ai préféré raccourcir le résumé du premier tome et ne pas mettre celui du deuxième, qui le spoile ! Tout d’abord, lorsque j’ai choisi de lire Le Syndrome E, c’est grâce à l’histoire, qui me semblait plus proche d’un livre d’horreur, que d’un livre policier. Et j’avais raison ! Je ne savais cependant pas qu’il existait une suite à ce livre, mais lorsque j’ai atteint la dernière page, je savais qu’il me fallait la suite. Immédiatement, de préférence !

Au cours de l’histoire, aussi bien dans le premier et dans le deuxième livre, on retrouve de nombreux moments qui ne sont pas sans rappeler les grands classiques de l’horreur. Le rythme est assez soutenu dans Gataca, malheureusement un peu plus lent au début du Syndrome E. On trouve dans les deux la plume de Thilliez, et quelle plume ! Il arrive à nous faire comprendre les théories scientifiques les plus tordus, à nous faire lire et retenir des données scientifiques sans que l’on se mette à bailler, ou que l’on est envie d’aller voir dans un autre livre si l’herbe y est plus verte (et moins mathématique). Bref, l’aspect scientifique soutient extrêmement bien les théories tordues développées dans les livres, et les tournants de l’histoire s’articulent autour de celles-ci. Et ils sont bien nombreux, placés là où on ne les attend pas, tout ce qui fait un bon polar !

En ce qui concerne les personnages, mon avis est un peu moins positif. J’ai adoré Franck Sharko, dans le genre flic à vif. Sauf que, loin du cliché, son histoire personnelle est extrêmement bien ficelée, mais surtout, les répercussions de cette histoire sont bien plus profondes que ce que l’on croit… Par contre, Lucie Henebelle est pour moins un peu trop cliché. La flic, mère célibataire, qui ne voit jamais ses enfants, qui ne veut pas s’attacher, qui ne vit que pour son travail. C’est vu et revu. Cependant, bien qu’elle m’insupporte réellement dans le premier tome, j’ai trouvé que son histoire dans le deuxième tome est vraiment géniale. Son personnage évolue, et nous offre les meilleures scènes du bouquin !

Je vous conseille quand même, si ils vous tentent, de lire le Syndrome E avant ! Je donne donc au Syndrome E un 4/5, et à Gataca un 4.5/5, car l’histoire de Lucie y est beaucoup plus intéressante.

Bonne lecture !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s