Au Fil de Jiji

Du lifestyle Hygge : Livres, Séries, Bujo, Equitation

Je viens juste de le terminer, mais je ne pouvais pas attendre pour vous faire partager mon avis sur Dôme, le premier tome, écrit par le Dieu Stephen King, publié chez Albin Michel, et maintenant chez Le Livre de Poche.

dome-tome-1-Stephen-King

Résumé : Un matin d’automne, la petite ville de Chester Mill, dans le Maine, est isolée du reste du monde par un champ de force invisible. Personne ne comprend ce qu’est ce dôme, d’où il vient et quand – ou si – il finira pas disparaître. Jim Rennie voit tout de suite le bénéfice qu’il peut tirer de la situation, lui qui a toujours rêvé de mettre la ville sous sa coupe. Un nouvel ordre social régi par la terreur s’installe et la résistante s’organise autour de Dale Barbara…

Tout d’abord, je dois dire que je suis une fan absolue de Stephen King. J’ai lu des tonnes de ses livres, je les ai tous adoré. Je pars donc avec un atout pour entamer ce pavé : j’adore sa manière d’écrire, et je suis habituée aux chapitres-qui-durent-70-pages. J’ai lu pas des critiques assez négatives sur ce livre, justement parce qu’il est massif. Mais cela ne m’a pas empêché de l’adorer !

L’histoire déjà. On est dans une petite ville où, soudain, un dôme apparaître, bloquant tout contact avec l’extérieur et toute possibilité de sortir. Ce (petit) point n’est pas sans rappelé une autre de mes séries préférées, Gone, par Michael Grant. Sauf que chez le King, les adultes ne disparaissent pas. Non, non, malheureusement. On fait face à la lente descente aux enfers, où le totalitarisme et la folie des homme se développent dans toute sa splendeur. On tremble et l’on a peur pour les personnages, alors que les événements les plus invraisemblables s’accumulent. Beaucoup d’entre eux sont super énervants, dans le bon sens du terme : on ne veut pas que ça arrive, mais ça arrive quand même. Et là, il n’y a pas de super héros pour sortir de cette situation.

A la place, on a Dale Barbara, dit Barbie, LE personnage principal s’il doit y en avoir un. Et bien sûr, tout le petit monde qui gravite autour de lui : Julia et Brenda au départ. Et puis, Jim Rennie, Andy Sanders… Bref, bref, bref, les citer prendrait bien trop de temps. Mais ce que je peux dire en revanche, c’est que leur développement est vraiment très bien fait. On observe la nature humaine dans toute sa « splendeur », avec les différentes réactions à une situation qui les confine et les fait paniquer. On s’attache pas mal à certains d’entre eux, et les méchants sont des super méchants. Mais parfois, on arrive à être touché par ces méchants, dans certaines scènes. Parce que même chez le King, tout n’est pas tout noir ou blanc. Bon, on a quand même envie de les pousser sous un bus. On dira au moins pardon !

Je suis donc impatiente de commencer la série, et je donne au premier tome un 4.5/5 !

Bonne lecture !

Publicités

6 réponses sur « Dôme, tome Un – Stephen King »

  1. Nolwenn (Hanako) dit :

    Je voulais le lire aussi 🙂 J’ai encore plus envie de le lire maintenant ^^

    1. Je te le conseille vraiment !

  2. kimysmile dit :

    J’ai très très envie de le lire 🙂

    1. C’est vraiment un bon livre, je te le conseille !

  3. mysweetlies dit :

    J’ai beaucoup aimé ce tome, certes long mais très complexe et développé : passionnant !

    1. J’ai beaucoup aimé aussi, je suis pressée de connaître la fin !!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :