Bilan de Mai

Bilan Mai

Bilan de Mai, fructueux avec 9 livres lus ! Il s’agit de :

Savages, de Don Winslow

Le théorème des Katherine, de John Green

Le théorème de Cupidon, d’Agnès Abécassis

25 minitrips en wagon-lit décapotable

Ce que j’ai vu et pourquoi j’ai menti, de Judy Blundell

Guide de survie en territoire zombie, de Max Brooks

Switch Girl, de Natsumi Aida

Divergent, de Veronica Roth

The Prince, de Kiera Cass

L’auteur du mois :

John Green, émouvant

Le livre du mois :

Le Théorème des Katherine, de John Green

Le personnage du mois :

Colin, du Théorème des Katherine, très attachant

La série du mois :

Divergent, de Veronica Roth

Le Syndrome E & Gataca

« Le film commença. »

Thilliez

Résumé du Syndrome E :

Un film mystérieux et malsain qu i rendaveugle… Cinq cadavres retrouvés atrocement mutilés… Deux pistes pour une seule et même affaire qui va réunir Henebelle et Sharko.

Article commun sur deux livres que j’ai beaucoup aimé, Le Syndrome E et la suite, Gataca, de Franck Thilliez. J’ai préféré raccourcir le résumé du premier tome et ne pas mettre celui du deuxième, qui le spoile ! Tout d’abord, lorsque j’ai choisi de lire Le Syndrome E, c’est grâce à l’histoire, qui me semblait plus proche d’un livre d’horreur, que d’un livre policier. Et j’avais raison ! Je ne savais cependant pas qu’il existait une suite à ce livre, mais lorsque j’ai atteint la dernière page, je savais qu’il me fallait la suite. Immédiatement, de préférence !

Au cours de l’histoire, aussi bien dans le premier et dans le deuxième livre, on retrouve de nombreux moments qui ne sont pas sans rappeler les grands classiques de l’horreur. Le rythme est assez soutenu dans Gataca, malheureusement un peu plus lent au début du Syndrome E. On trouve dans les deux la plume de Thilliez, et quelle plume ! Il arrive à nous faire comprendre les théories scientifiques les plus tordus, à nous faire lire et retenir des données scientifiques sans que l’on se mette à bailler, ou que l’on est envie d’aller voir dans un autre livre si l’herbe y est plus verte (et moins mathématique). Bref, l’aspect scientifique soutient extrêmement bien les théories tordues développées dans les livres, et les tournants de l’histoire s’articulent autour de celles-ci. Et ils sont bien nombreux, placés là où on ne les attend pas, tout ce qui fait un bon polar !

En ce qui concerne les personnages, mon avis est un peu moins positif. J’ai adoré Franck Sharko, dans le genre flic à vif. Sauf que, loin du cliché, son histoire personnelle est extrêmement bien ficelée, mais surtout, les répercussions de cette histoire sont bien plus profondes que ce que l’on croit… Par contre, Lucie Henebelle est pour moins un peu trop cliché. La flic, mère célibataire, qui ne voit jamais ses enfants, qui ne veut pas s’attacher, qui ne vit que pour son travail. C’est vu et revu. Cependant, bien qu’elle m’insupporte réellement dans le premier tome, j’ai trouvé que son histoire dans le deuxième tome est vraiment géniale. Son personnage évolue, et nous offre les meilleures scènes du bouquin !

Je vous conseille quand même, si ils vous tentent, de lire le Syndrome E avant ! Je donne donc au Syndrome E un 4/5, et à Gataca un 4.5/5, car l’histoire de Lucie y est beaucoup plus intéressante.

Bonne lecture !

C’est Lundi, que lisez-vous ?

Un peu en retard pour le rendez-vous C’est Lundi, que lisez-vous ?, organisé par Galleane.

Il faut répondre à trois questions :

1 – Qu’ai-je lu la semaine passée ?

2 – Que suis-je en train de lire en ce moment ?

3 – Que vais-je lire ensuite ?

Mes lectures de la semaine passée

J’ai terminé la lecture de Ce que j’ai vu et pourquoi j’ai menti, de Judy Blundell,  et puis j’ai enchaîné sur Divergent, que j’espère terminer d’ici mercredi !

Ce que j'ai vu et pourquoi j'ai menti

Ma lecture du moment

Divergent, de Veronica Roth

Divergent

Mes lectures à venir

Toujours The Fault in our stars, de John Green, et puis Le dos au mur, de Christophe Lambert. Mais je rajoute aussi Insurgent, la suite de Divergent, car je sens que je ne vais pas pouvoir arrêter de lire cette série !

Insurgent

Panier du week-end – 2ème édition

Me revoilà avec mes trouvailles du week-end. Oui, la braderie de livres fait du bien au porte monnaie, 15 livres pour moins de 20 euros. Certains étaient sur ma Wish List depuis bien longtemps !

PanierPremière Partie :

Sunset Park, de Paul Auster

Crépuscule Ville, de Lolita Pille, dont j’ai lu tous les livres, sauf celui-ci !

Vendetta, R.J. Ellory

Wilt 5, de Tom Sharpe, une de mes séries préférées

Spellman & Associés, de Lisa Lutz

– Les mangeurs de rêves, de Gordon Dahlquist

Tokyo Year Zero, de David Peace

PanierDeuxième Partie :

Ne la quitte pas des yeux, de Linwood Barclay, sans hésitation un de mes auteurs préférés !

La reine de lumière, tome 2 & Le bal des louves, tome 2, de Mireille Calmel, une autre de mes auteurs préférés

La grand-mère de Jade, de Frédérique Deghelt

Les grands-mères, de Doris Lessing

Le diable vit à la campagne, de Rachel Johnson. Il s’agit de la suite du Diable vit à Nothing Hill, mais l’un de vous pourra peut-être me dire s’il est vraiment nécessaire de lire le premier tome ?

The Notebook, de Nicholas Sparks. Est-ce que j’ai vraiment besoin de justifier ce choix ?

The Help, de Kathryn Stockett. La meilleure de mes trouvailles, puisqu’il s’agit d’une édition assez rare en France, mais simplement MAGNIFIQUE

Panier du week-end

Panier du week end Pancol

Ma petite récolte de ce week-end, spéciale Katherine Pancol !

Encore une danse

Scarlett, si possible, que je suis très pressée de commencer

Une si belle image

La valse lente des tortues

Les yeux jaunes des crocodiles

Les écureuils de Central Park sont tristes le lundi

Samedi prochain, c’est encore une braderie, cette fois-ci une braderie de livres organisée par une bibliothèque ! HOURRA et heureusement que la paie va tomber !

C’est Lundi, que lisez-vous ?

Première participation au rendez-vous organisé par Galleane, où il faut répondre à trois questions :

1 – Qu’ai-je lu la semaine passée ?

2 – Que suis-je en train de lire en ce moment ?

3 – Que vais-je lire ensuite ?

Mes lectures de la semaine passée :

Switch Girl, tome 7, de Natsumi Aida / Guide de survie en territoire zombie, de Max Brooks / Le théorème de Cupidon, d’Agnès Abécassis / Le Théorème des Katherine, de John Green / 25 minitrips en wagon-lit décapotable

Récap du 13/05

Ma Lecture du moment :

Ce que j’ai vu et pourquoi j’ai menti, de Judy Blundell. J’ai beaucoup de mal à accrocher à l’histoire (à plus de 60 pages, tout de même)…

Ce que j'ai vu et pourquoi j'ai menti

Mes lectures à venir :

The Fault in our stars, de John Green, après avoir lu un de ces livres pour la première fois, j’ai bien envie de continuer ! Et Le dos au mur, de Christophe Lambert, pour ensuite regarder le film !

Le dos au murThe Fault in our stars

Récapitulatif du 13 au 19 mai

Récap du 13/05

En cette première semaine de vacances, j’ai mis en place mon read-a-thon personnel, et plutôt bien réussi, avec cinq livres lus :

Le Théorème des Katherine, par John Green – Sublime !

Le Théorème de Cupidon, d’Agnès Abécassis – Très bon, et oui, j’ai enchaîné les théorèmes !

25 minitrips en wagon lit décapotable – Recueil de nouvelles. Je n’en ai aimé qu’une ou deux. Vraiment pas génial.

Switch Girl, tome 7, de Nastumi Aida – Une des séries manga que je suis le plus depuis Nana, j’adore !

Guide de survie en territoire zombie, de Max Brooks – Divertissant

 

Pause ciné : The Purge

The Purge

Petit passage après le ciné (Fast and Furious 6, j’ai aimé et j’ai même pas honte), pour vous parler d’un autre film que j’attends impatiemment : The Purge, dont la date de sortie est pour l’instant annoncée au 25 septembre 2013. Je sais, c’est long, et je demande pardon d’avance à tous les amateurs de films d’horreur comme moi ou de bons films tout court, qui vont adorer la bande annonce, mais qui devront attendre (comme moi, souffrons ensemble les amis).

En bref, prenez Lena Headey, la sublime Cersei Lannister dans Game Of Thrones (oui, je suis pas pro-Stark, on ne me frappe pas), Ethan Hawke, qui enchaîne les bons gros films d’horreur après le flippant Sinister (à regarder si vous souhaitez ne pas dormir immédiatement), de jolis gosses, des gens avec des masques et une nuit en enfer. Vous le mettez dans un shaker, secouez et vous obtenez : The Purge.

Les États-Unis comptent un taux de chômage de 1%, un taux de crime au niveau le plus bas, et tout cela parce que, une nuit par an, tous les systèmes d’urgence sont coupés, et tous les crimes peuvent être commis sans avoir peur de représailles ou de punitions : vous voilà libre d’être un monstre. Félicitations. Durant ces douze heures, on suit une famille, qui se pense en sécurité. C’était sans compter le fils…

Regardez la bande-annonce (pas d’inquiétude, elle est plutôt soft), et faites vous votre propre avis ! Mais je pense que ce film peut tout aussi bien convaincre un amateur de bonnes histoires qu’un amateur de frissons !

C’est par ici => The Purge Official Trailer #1

Rendez-vous le 25 septembre !

Retour à la ligne

 » Qui n’a jamais rêvé d’inventer sa vie ? »

Retour à la ligne

En ce vendredi soir, avant de plonger au fond de mon lit avec un (bon) film d’horreur (le choix du jour est Possédée), voilà mon avis sur le petit livre de Julie Jézéquel, Retour à la ligne, publié en 2009, disponible en format poche, chez Pocket !

Un livre qui a pour moi était très rapide à lire, d’une part parce qu’il fait « seulement » 213 pages, mais aussi car, en amoureuse des livres, quoi de mieux que d’en lire un qui parle d’un écrivain ? En l’occurrence, il s’agit plutôt d’une écrivaine, Clara Tallane, qui après avoir été une scénariste reconnue pour la télévision, se retrouve éjectée de son milieu, suite à une vraie crise de nerfs (cette scène, les amis, c’est le fantasme de quand-on-veut-tuer-son-boss-mais-on-ne-peut-pas-parce-qu’il-signe-nos-paies). Avec son fils de 15 ans sur les bras, elle se résigne à devenir nègre. C’est alors que Bertrand Rosier apparaît, en lui demandant de lui inventer une vie. Et c’est ainsi que tout démarre ! L’histoire est intéressante. On a envie d’en savoir plus sur tous les aspects : la vraie vie de Bertrand Rosier, mais aussi la vie que lui invente Clara, mais aussi l’histoire de Clara, mais aussi l’histoire de son fils… Bref ! c’est court, mais intense ! On est facilement entraîné dans ce que l’on croit être un pur moment de divertissement. Mais non. La fin… C’est la seule chose qui m’a vraiment déçu ! Trop rapide, sans explication, elle laisse sans mot (après tout, c’est peut-être ce qu’on attend d’une fin ?!)

Pour les personnages, j’ai bien aimé Clara, indépendante mais aussi démoralisée par sa perte de travail, et surtout les énormités qu’elle peut commettre dans la vie (on s’identifie vite. Malheureusement.) J’aime beaucoup son fils, Léonard, et J’ADORE sa copine délurée, tendance ménage à trois et aucun complexe (non, là, je ne m’identifie pas. Heureusement.) Que dire sur Bertrand Rosier ? Si il était réel, je lui enverrai des chocolats, un nounours et un bon livre. Pauvre de lui. (là, par contre, on n’a pas envie de s’identifier. Non merci.)

C’est donc un 4/5 pour ce livre, que j’ai apprécié malgré une fin assez décevante ! Il m’a pourtant rappelé le très bon La vie commence à 20h10, que j’ai adoré, et que, je crois, va retourner dans ma Pile à lire, pour le plaisir !

Bonne lecture !