Étiquette : le syndrome E

Critique #9 – Sharko de Franck Thilliez

N’étant pas du tout inspiré par le thème du Throwback livresque du jour, je vous retrouve pour une petite critique d’un livre dont tout le monde parle en ce moment, Sharko de Franck Thilliez.

Je ne cache rien donc je vais y aller directement : j’ai moins aimé ce tome que les précédents. On y retrouve Lucie Henebelle et Franck Sharko, qui doivent cette fois-ci se sortir d’une situation qui les met directement en danger : ils sont directement responsables d’un meurtre, et vont devoir passer de l’autre côté de la barrière afin de cacher leur culpabilité aux policiers.

Autant vous dire que je suis une grosse fan de Franck Thilliez : j’ai lu pratiquement tous ses romans, et j’ai aimé en particulier toute la suite des « grands complots » qu’étaient Le Syndrome E, Angor, Pandemia, Atomka.. et je pensais retrouver la même ambiance en lisant ce roman. Mais Monsieur Thilliez est retourné à du policier pur et dur et je ne peux pas le blâmer. Après tout, Puzzle est un de mes livres préférés, et on est loin de la théorie du complot. Je crois juste que je m’attendais à autre chose, et que je n’aurais pas du faire de suppositions !

J’étais super contente de retrouver notre duo, ainsi que tous les personnages secondaires qui tirent vraiment leur épingle du jeu dans ce livre. Par contre, je trouve ça plutôt bien d’avoir fais le choix de mettre un peu plus Lucie à l’écart : comme le titre l’indique, c’est vraiment Sharko qui va être mis en avant dans ce tome.

Cependant, je pense que le livre aurait pu décoller un peu plus tôt : c’est ce qui m’a freiné dans ma lecture. On démarre sur les chapeaux de roue, mais après ça je trouve qu’il y a un léger moment de flottement. Et après le moment de flottement, le livre décolle pour de bon : et cette partie là, j’ai vraiment adoré.

Je vous conseille donc de foncer sur ce tome qui est indispensable si vous avez suivi notre duo depuis le début. Et si vous ne l’avez pas suivi, je vous conseille de faire une razzia en bibliothèque ou en librairie. Vous avez tout un été pour tout lire.

Bonne lecture !

Le Syndrome E & Gataca

« Le film commença. »

Thilliez

Résumé du Syndrome E :

Un film mystérieux et malsain qu i rendaveugle… Cinq cadavres retrouvés atrocement mutilés… Deux pistes pour une seule et même affaire qui va réunir Henebelle et Sharko.

Article commun sur deux livres que j’ai beaucoup aimé, Le Syndrome E et la suite, Gataca, de Franck Thilliez. J’ai préféré raccourcir le résumé du premier tome et ne pas mettre celui du deuxième, qui le spoile ! Tout d’abord, lorsque j’ai choisi de lire Le Syndrome E, c’est grâce à l’histoire, qui me semblait plus proche d’un livre d’horreur, que d’un livre policier. Et j’avais raison ! Je ne savais cependant pas qu’il existait une suite à ce livre, mais lorsque j’ai atteint la dernière page, je savais qu’il me fallait la suite. Immédiatement, de préférence !

Au cours de l’histoire, aussi bien dans le premier et dans le deuxième livre, on retrouve de nombreux moments qui ne sont pas sans rappeler les grands classiques de l’horreur. Le rythme est assez soutenu dans Gataca, malheureusement un peu plus lent au début du Syndrome E. On trouve dans les deux la plume de Thilliez, et quelle plume ! Il arrive à nous faire comprendre les théories scientifiques les plus tordus, à nous faire lire et retenir des données scientifiques sans que l’on se mette à bailler, ou que l’on est envie d’aller voir dans un autre livre si l’herbe y est plus verte (et moins mathématique). Bref, l’aspect scientifique soutient extrêmement bien les théories tordues développées dans les livres, et les tournants de l’histoire s’articulent autour de celles-ci. Et ils sont bien nombreux, placés là où on ne les attend pas, tout ce qui fait un bon polar !

En ce qui concerne les personnages, mon avis est un peu moins positif. J’ai adoré Franck Sharko, dans le genre flic à vif. Sauf que, loin du cliché, son histoire personnelle est extrêmement bien ficelée, mais surtout, les répercussions de cette histoire sont bien plus profondes que ce que l’on croit… Par contre, Lucie Henebelle est pour moins un peu trop cliché. La flic, mère célibataire, qui ne voit jamais ses enfants, qui ne veut pas s’attacher, qui ne vit que pour son travail. C’est vu et revu. Cependant, bien qu’elle m’insupporte réellement dans le premier tome, j’ai trouvé que son histoire dans le deuxième tome est vraiment géniale. Son personnage évolue, et nous offre les meilleures scènes du bouquin !

Je vous conseille quand même, si ils vous tentent, de lire le Syndrome E avant ! Je donne donc au Syndrome E un 4/5, et à Gataca un 4.5/5, car l’histoire de Lucie y est beaucoup plus intéressante.

Bonne lecture !