Étiquette : netflix

Tag #3 Des émotions en série

J’ai repéré ce tag sur plusieurs blogs et comme vous le savez, je regarde beaucoup de séries en ce moment alors j’avais vraiment envie de le teste. Le principe est assez simple, il faut associer une série à une émotion.

La Joie

Résultat de recherche d'images pour "gif new girl"

Je regarde rarement des séries  à drôles ou assez légères en tout cas, donc celui là est assez difficile. Mais je dirais quand même New Girl ! Comme beaucoup de série malheureusement je me suis arrêtée à la deuxième saison. J’ai du mal à suivre quand c’est un peu long…

Sinon je conseillerais une série que je regarde actuellement, Friends from college, dont je vous parlerai bientôt.

La tristesse

Résultat de recherche d'images pour "gif sons of anarchy sadness"

Sans hésiter Sons of anarchy, de la saison 1 à la saison 7. Et plus récemment O.J Simpson, surtout pour la procureure.. je vous en parlerai aussi dans pas bien longtemps !

Résultat de recherche d'images pour "gif oj simpson tv show"

La surprise

Résultat de recherche d'images pour "gif the americans"

La surprise pour moi reste The Americans que je ne m’attendais pas à aimer : un résumé bof, une période historique qui m’intéresse peu, et pourtant je n’ai pas décroché.

Sinon niveau rebondissements, je tire mon chapeau à Designated survivor. J’en suis encore sur les fesses.

L’Hystérie


Résultat de recherche d'images pour "gif peaky blinders sexy"

Peaky blinders. N’importe quelle nana qui a vu cette série me comprendra. 

La Nostalgie

Résultat de recherche d'images pour "gif gossip girl"

Gossip Girl et les Frères Scott. Je pense qu’il s’agit vraiment des deux séries qui m’ont fait embarqué dans le bateau alors que j’étais ado. Je recommande les deux !

Résultat de recherche d'images pour "gif les frères scott"

La Peur

Résultat de recherche d'images pour "gif american horror story scary"

La c’est mon domaine. J’adore toutes les séries d’horreur : Slasher, Scream, American horror story.. Je suis toujours partante. 

La colère

Image associée

Sense 8. Encore une fois pas besoin d’expliquer…

N’hésitez pas à laisser les liens de vos tags en commentaire !

Ce que j’ai regardé en Juillet #1

Je ne lis peut-être pas beaucoup en ce moment, mais du coup je regarde énormément de séries. Dernièrement, j’ai découvert une série sur Netflix dont je n’avais pas du tout entendu parler (il est possible que je vive dans une grotte, il ne faut pas me juger).

Résultat de recherche d'images pour "série cannabis"

Il s’agit de Cannabis, une série qui se passe entre la France et l’Espagne, et qui tourne autour d’une famille impliquée dans un trafic de cannabis.

La série est assez courte – 9 épisodes – et l’intrigue est assez bien montée : on est vite embarquée avec les personnages, et tout ceux qui aiment les bons thrillers et/ou les histoires de mafieux ou de trafic aimeront cette série. Elle m’a beaucoup rappelé Braquo, série que j’avais adoré à sa sortie.

Un petit bémol peut-être : je trouve qu’on ne nous explique pas assez le passé de certains personnages. Je pense qu’à cause de sa durée, les réalisateurs ont voulu faire au plus rapide. Or certaines relations semblaient « téléphonées », alors qu’elles se basaient sur un passé assez solide – mais pas assez développé.

Cela dit je vous invite à vous jeter sur cette petite série et a bien en profiter !

Bon visionnage

Critique #10 – The fire child (La menace) de S.K Treymane

Bon, je sais que la saison 3 de Peaky blinders est sortie sur Netflix, mais je vais faire semblant de croire que vous allez lire ce week-end.

Et si vous lisez, et bien… Je ne vous conseille pas forcément la Menace de S.K Treymane.

J’ai acheté une version en VO du livre, et je pense que c’est important de le mentionner car la langue lue a toujours un impact sur la lecture. On suit notre personnage principal Rachel, qui après avoir épousé un riche David et tout en s’occupant du fils de celui-ci Jamie, découvre que la vie ne sera pas toute rose avec son nouveau mari. En effet, le souvenir de Nina hante tous les esprits… notamment celui du petit Jamie, qui va très vite changer de comportement à son égard.

Ce livre malheureusement m’a vraiment laissé sur ma faim. Premièrement, j’ai bien aimé les personnages : découvrir leur passé, leurs défauts, leur « vrai visage ». Mais j’ai trouvé que les revirements de comportement des deux personnages principaux étaient trop gros, pas assez justifiés et mal dégrossis. Je n’y ai pas cru un seul instant.

Concernant la trame de l’histoire, je n’ai pas vraiment accroché. Je me suis trouvée plus curieuse de comprendre le passé des personnages que de savoir ce qui était arrivée à l’ex-femme ou ce qui allait arriver à notre héroïne. La fin d’ailleurs n’est vraiment pas à la hauteur du livre, voir incompréhensible au vu des événements.

Par contre, si comme moi vous aimez les belles descriptions de décors sauvages, de maisons magnifiques, là vous allez être servis. Si il y a bien une chose que l’auteur réussit dans ce livre, c’est de nous transporter sur les lieux du drame !

Donc ne vous méprenez pas : la lecture a été sympathique, maintenant c’est un livre que je vais vite oublié : des personnages trop caricaturés, des trames d’histoires qui se mélangent… Bref, un livre qui mériterait d’être un peu coupé ! Cependant, je ne retire pas le Doute, du même auteur, de ma PAL, car d’un livre à l’autre mon avis peut changer !

Ce que j’ai regardé en Mai #6

Pour la dernière série regardée au mois de Mai, je vous retrouve avec une petite pépite animée qui m’a été conseillée par ma sœur (experte en série, si Netflix passe par là, je vous envoie son CV).

Résultat de recherche d'images pour "psycho pass"

Il s’agit de Psycho Pass (jeu de mot). Le spitch ? En 2112, un Psycho Pass permet de mesurer tous les « statistiques » d’un humain : santé mental, physique et psychique. Chacun doit rester dans la bonne zone de couleur qui caractérise les pensées : en cas de pensées violentes, votre Psycho Pass se trouble, et notre équipe se lance à votre trousse pour vous neutraliser. Parfois pour de bon !

Tout d’abord, j’adore l’équipe : une version Suicide Squad animée, qui se complète extrêmement bien. Le personnage principal est cucul à souhait, sans verser dans le cliché. Ça commence donc bien.

Secundo, c’est flippant. Et oui le monde du futur ressemble bien étrangement aux nôtres, et fait résonner des sujets tout à fait actuel : la dépendance à la technologie, à internet, à la vie virtuelle, les données privées accessibles n’importe où ; mais aussi des domaines plus philosophique : les frontières de la vie privée face à la sécurité, la tolérance zéro, le fait d’arrêter des personnes avant que le crime soit commis.

Je vous conseille donc de filer regarder les deux saisons, d’autant plus que les épisodes sont courts (20 min).

TAG – Séries TV

Un nouveau petit TAG qui me tentait vachement, surtout depuis Netflix (et la fin de ma vie sociale)…

Quelle est la première série que tu as regardé ?

La première série en tant qu’ado, c’était sans hésiter Urgences, que je regardais avec ma maman.
Résultat de recherche d'images pour "gif urgences"

Ma première série adulte, c’est Sons of Anarchy, qui était diffusé à 23h le Samedi soir sur M6 (à l’époque de la Trilogie du Samedi… J’ai des cheveux blancs). Une révélation, ou le début de la fin…

Résultat de recherche d'images pour "gif sons of anarchy"

Quelle est ta dernière découverte série ?

Il suffit de regarder l’état de mon blog : Peaky Blinders, Designated Survivor, Sense 8… Je croule sous les supers découvertes, et j’en redemande.

Résultat de recherche d'images pour "gif designated survivor"

Combien de séries regardes-tu ?

Je ne parlerais qu’en présence de mon avocat (= beaucoup trop). Plus sérieusement, je me suis calmée : je m’impose de ne regarder qu’une série à chaque fois, et je change à chaque fin de saison (si je n’en meurs pas). Du coup, je binge watche. Bah oui, comme je suis pressée de regarder les autres séries… On est pas sorti de l’auberge !

Résultat de recherche d'images pour "gif binge watching"

Quelle série renommée ne te tente pas, ou ne t’a pas impressionnée lorsque tu l’as essayée ?

Orange is the new black : j’en entends que du bien, mais franchement, je n’ai jamais réussi à démarrer le premier épisode. Ça ne me tente pas du tout.. Sorry !

Résultat de recherche d'images pour "gif shame on you"

A quel personnage de série te compare-t-on le plus souvent?

Pour le coup, pas un personnage de série mais d’animé, Sakura Haruno de Naruto… Pour ses colères… Et devinez ce que j’ai fais quand on me l’a dit ? Je me suis énervée. Le titre est donc mérité.

Résultat de recherche d'images pour "gif sakura"

De quel personnage te sens-tu le plus proche ?

Je dirais encore Sakura… Ou Carrie, dans la saison 1 d’Homeland. Ensuite, elle m’a juste énervé (revenons donc à Sakura).

Résultat de recherche d'images pour "gif sakura"

Avec quel personnage de série serais-tu susceptible de sortir ?

La liste est trop longue. Bien sûr il faudrait qu’il soit le méchant/gangster/personnage fantastique (ou tout ça à la fois).  En ce moment, je dirais Thomas Shelby, de Peaky Blinders, surtout saison 2. Ça changera demain.

Résultat de recherche d'images pour "gif thomas shelby"

Dans quelle ville imaginaire ou réelle de série voudrais-tu vivre ?

Je dirais dans une petite ville américaine bien tranquille et bien creepy, avec des grandes maisons et un petit lac, à la Bates Motel, Scream ou Twin Peaks ; où on peut se promener à pied, laisser le chien dans le jardin, et rencontrer un petit tueur en série des familles, au calme.

Résultat de recherche d'images pour "ville twin peaks"

Dans quelle série ne voudrais-tu pas te retrouver coincée ?

Game Of Thrones, ou The Walking Dead. Merci mais non merci.

Résultat de recherche d'images pour "gif the walking dead"

A quel personnage ne voudrais-tu surtout pas avoir à faire ?

Atia de Juli, de la série Rome : une Cersei Lannister avec les pleins pouvoirs, qui tue dès qu’on la contredit… Ou qu’on éternue, en fait…

Image associée

Quel personnage pourrait être ton meilleur ami ?

J’espère qu’on a le droit de choisir une fille, car je dirais Andréa Martel, de la série Dix Pour Cent, pour le côté Bad ass ! Une copine comme je les aime.

 Résultat de recherche d'images pour "gif andréa martel"

De quel personnage volerais-tu la maison ?

La maison de Brooke Maddox dans Scream, ou la maison des Bates (sans les Bates). Bah quoi ? Elle est belle quand même, cette maison…

Résultat de recherche d'images pour "gif bates motel"

De quel personnage volerais-tu la garde-robe ?

Serena de Gossip Girl (si je pouvais voler son corps aussi) ; et pour la partie fantastique, je dirais Cersei Lannister dans Game Of Thrones.

Résultat de recherche d'images pour "gossip girl serena"

Quel personnage de série adores-tu détester ? 

Annalise de How to get away with murder : une bad ass mais franchement dégueulasse, prête à tout pour arriver à ces fins. Mais je l’adore.

Résultat de recherche d'images pour "gif annalise keating"

Quel personnage secondaire est ton favori parmi les séries que tu regardes ?

Si il faut choisir dans celles que je regarde actuellement : je dirais John Shelby dans Peaky Blinders.

Image associée

Comme d’habitude, laissez-moi les liens de vos articles en commentaire, et je me ferais un plaisir d’aller y jeter un oeil !

Belle journée

Ce que j’ai regardé en Mai #4

Résultat de recherche d'images pour "sense 8"

Okok, je vois venir : il fait beau, on n’a plus le temps de rester enfermé à binge watcher des séries. Mais pour combler les longues journées à ne rien faire d’autre que bronzer, ou la journée au bureau où il n’y a personne à part vous (comme moi), je vous conseille sans hésiter la super série Sense 8, disponible – comme toujours – sur Netflix – oui, j’y passe ma vie.

Le spitch : Huit personnes se retrouvent connectés par télépathie complète : ils peuvent partager leurs corps, leurs pensées et leurs sensations. Cela ne vient pas sans un prix à payer, et nos huits personnages vont vite s’en rendre compte.

Résultat de recherche d'images pour "gif sense 8"

Comment vous dire que cette série est bien supérieure aux autres séries SF que j’ai pu regardé – et adoré. Il ne s’agit pas uniquement de suivre des personnes avec des supers pouvoirs, qui se battent pour survivre (comme dans Heroes). Là, on va suivre huit vraies personnalités : les acteurs sont excellents, de toutes les nationalités possibles (allemand, indien, mexicain, etc…), et à travers eux, les réalisatrices arrivent à aborder des sujets importants, qu’on retrouve d’habitude dans des séries dramatiques : l’homosexualité, le changement de sexe, le deuil, la religion, les mariages arrangés entre autre.

Résultat de recherche d'images pour "gif sense 8"

On a donc le meilleur de la SF, avec des supers pouvoirs, des supers méchants et des rebondissements à gogo, avec le meilleur des séries dramatiques. On est très attaché aux personnages – ayant un accès direct à leurs pensées – et pour l’instant (je suis en train de regarder la saison 2) le suspense de l’histoire est bien maintenant.

Résultat de recherche d'images pour "gif sense 8"

Foncez donc, vous avez deux saisons, ainsi qu’un épisode spécial de 2 heures à savourer !

Ce que j’ai regardé en Mai #3

Si comme moi vous avez finalement lutté et survécu à cette semaine de cinq jours (bah oui, nous ne sommes plus habitués), foncez chez vous, prenez votre plaid, un thé, un café, un chien sous le bras (ou deux), allumez Netflix et éteignez votre téléphone : vous avez trois saisons de Bates Motel à regarder.

Vous aimez l’horreur, les gens bizarres, les vieilles maisons, les villes pleine de complots, les shérifs sombres et torturés, les mères étouffantes et les fils tueurs en série, ne cherchez plus, vous avez trouvé la série qu’il vous faut.

Plus sérieusement, l’histoire est un délice pour les fans de l’oeuvre originelle, mais aussi pour les fans de thriller et d’horreur. Les acteurs sont merveilleux (Ah ! Vera…), les décors et les costumes sont particulièrement soignés. L’histoire est bien ficelée et vous emportera vite à travers les saisons.

Bon week-end !

Ce que j’ai regardé en Mai #2

Moi qui ne suit ni série française, ni série plus « terre à terre » (c’est-à-dire en dehors de pouvoirs/théories du complot/moyen-âge/sorcières, etc…), je dois dire que je suis ACCRO à cette série française.

Je pense que vous en avez entendu parler, mais voici quand même le résumé :

Chaque jour, Andréa, Mathias, Gabriel et Arlette, agents dans l’agence artistique ASK (Agence Samuel Kerr), jonglent avec de délicates situations et défendent leur vision du métier. Ils mêlent savamment art et business. Vie privée et vie professionnelle en viennent à se croiser.

Les quatre agents nous entraînent dans les coulisses du monde sauvage de la célébrité, où le rire, l’émotion, la transgression et les larmes se côtoient constamment.

Je ne vous conseille ni les trailers ni les résumés en ligne, car ils spoilent une partie importante de l’histoire (et ça gâche le plaisir).

J’adore tout dans cette série : le visuel très soigné, les acteurs (du plus petit rôle au plus important, ils sont tous très bien écrits), les intrigues, et bien sûr les apparitions des acteurs jouant leur propre rôle, une vraie pépite !

Donc si vous aimez le cinéma, si vous avez un côté presse people un peu caché, si vous aimez les actrices (et les acteurs) et les personnages un peu loufoques mais très attachants, je vous conseille cette série. La saison Un est disponible sur Netflix, elle est assez courte, et il me semble que la saison deux est diffusée quelque part à la télé (mais je n’ai pas la télé, ne m’en voulait pas).

Voilà, vous savez quoi faire de votre week-end, puisque de toute façon il va pleuvoir, moi je n’y crois plus 🙂

Bon visionnage !

Ce que j’ai regardé en Avril #2

Toujours sur Netflix, How to get away with murder, deux saisons actuellement en ligne et un parfait moment de passer le temps pendant ce week-end de trois jours pluvieux (mais heureux).

Alors, je dois vous dire, si vous vous attendez à de la fiction familiale/amicale et surtout vraisemblable, vous pouvez passer votre chemin. Pour les autres, amateurs d’American Horror Story et autres fictions tordus, restez avec moi pour le résumé :

Une nuit d’hiver, alors que la fête bat son plein sur le campus de la prestigieuse université de Philadelphie, à quelques kilomètres de là, dans les bois, quatre brillants étudiants en droit, terrorisés, s’apprêtent à brûler un cadavre. Leur vie en sera à jamais bouleversée… Trois mois plus tôt, Michaela, Wes, Laurel, Connor et une soixantaine de leurs camarades font la rencontre de leur charismatique et intransigeante professeure spécialisée en criminologie : Annalise Keating. Une poignée d’entre eux seulement aura la chance d’intégrer sa firme. Mais pour travailler à ses côtés, il faut être prêt à tout. Absolument tout..

Cette série est digne d’un bon thriller : de l’action, des rebondissements constants, des mystères à foison, et des personnages dont on découvre le vrai visage. La saison 1 est intense du début à la fin ; pour ma part, impossible de deviner où les scénaristes comptaient nous mener.

Concrètement pour moi, deux personnages sortent du lot : Annalise, car l’actrice principale est juste formidable, et Franck, son bras droit, qui prend de l’ampleur au fur et à mesure des épisodes. Les autres personnages (encore une fois c’est uniquement mon avis), sont très clichés : le noir sans le sou favori de la maîtresse, le gay volage, la première de la classe à la vie parfaite, le riche con comme un bâton, et la rebelle qui (OK je ne vois spoile pas, mais on le voit arriver à dix kilomètres). A la fin de la saison un, les masques commencent à tomber, mais je trouve que la mise en marche au niveau de leur évolution et un peu trop lente.

MAIS cela est totalement compensé par Annalise et Franck, et par l’histoire qui est des plus prenantes. Alors même si il ne s’agira jamais de la série de l’année, je vous conseille les deux saisons (la saison 2 vient de sortir en ligne), pour passer un bon moment. N’hésitez pas à me donner votre avis, et surtout j’attends vos conseils, car en ce moment je rame pour accrocher à une série.

Bon week-end !

 

Ce que j’ai regardé en Avril #1

Encore une série Netflix, et oui !

Cette fois-ci, on part faire un tour du côté du Mexique, où la première dame accusée du meurtre de son mari, est obligée de prendre la fuite pour découvrir – et faire découvrir – la vérité.

On le sait, Netflix est plutôt doué pour les séries Latines : ils nous l’ont prouvé avec Narcos, confirmé avec cette série. Même si on échappe pas à certaines longueurs, très séries mexicaines (ralentis plein d’émotions, couples instantanés) cela ne retire en rien de la qualité à cette série. Ingobernable m’a beaucoup rappelé la première saison de Homeland : le rythme est rapide, les personnages attachants, et surtout, il est impossible de discerner les « méchants » des « gentils ». Petit plus, les personnages féminins sont LE fil conducteur de l’histoire.

On découvre aussi, comme dans Narcos, les dérives du Mexique, du gouvernement à l’armée, en passant par les problèmes sociaux. Cette série est une bonne dénonciation et mise en lumière des problèmes de corruption et d’insécurité, que l’on voit finalement assez peu représentés au quotidien.

Bref, que du bon à regarder : des femmes fortes, des rebondissements en série, des épisodes qui passent à toute vitesse.

Il n’y a pour l’instant qu’une petit saison sur Netflix mais que je vous conseille vivement !